Manifestation
pro-malbouffe à l'école secondaire De Rochebelle

École secondaire De Rochebelle

Texte d'explication

Date de la manifestation : 11 mai 2006
Heures : 8h00 à 9h00, 11h30 à 13h00 et 15h30 à 16h30
Endroit : 1095, De Rochebelle Sainte-Foy, Québec G1V 4P8

But de la manifestation: En ce moi de mai 2006, signaler les 10 ans de présence sur le web de mon site Belles Rondeurs à valoriser la beauté des rondeurs féminines.

Texte qui sera sur la pancarte: 

POUTINE - HOT-DOGS - HAMBURGERS - PIZZA - FRITE - RONDELLES D’OIGNONS - LIQUEURS DOUCES - CHIPS - CHOCOLAT - POULET FRITE - CROQUETTES DE POULET

C’EST BON POUR LA SANTÉ

Le message sous-entendu : Vu la proximité du lieu de culte des intégristes anti-obésité de l'université Laval, l'école secondaire De Rochebelle est choisi pour tester leur recommandation de retirer la malbouffe des écoles. Si cette école l'a fait, les autres peuvent le faire aussi, se disent-ils.

Penser que retirer la nourriture riche en gras et en sucre des écoles va contribuer faire maigrir les adolescents, c'est du délire mystique pur et simple. Le but étant de diminuer le nombre de calories que les jeunes ingèrent. 

Pourtant, l'élément la plus importante que l'on puise dans la nourriture, c'est l'énergie. Les calories sont essentielles à notre survie, c'est le carburant de la vie. Surtout à l'adolescence, où la croissance n'est pas encore terminée, le besoin en énergie est très grand. On ne peut pas forcer les jeûnes à moins manger sans causer des conséquences graves sur leur santé. 

En fait, retirer la malbouffe des écoles, n'est qu'une action symbolique. Ce n'est pas en offrant des repas moins caloriques à l'école qui va empêcher un jeune d'aller chercher son besoin quotidien total de calories. En effet, au retour de l'école, il va aller dévaliser le frigo de ses parents. Tout ça, parce que les ados ont besoin beaucoup d'énergie pour faire face aux stress quotidiens, pour être dynamiques, optimistes, joyeux et heureux. 

Malheureusement, faire la promotion de l'idée qu'il faut retirer la malbouffe des écoles aura un seul effet de maintenir les femmes dans l'obsession de la minceur. Les adolescentes deviendront aussi obsédées par la minceur que leur mère. Il y en aura plus qui développeront des désordres alimentaires. Finalement, c'est une manière d'encourager l'anorexie.

L’école secondaire De Rochebelle est à l’honneur ces jours-ci. Elle a été donnée en exemple, par le premier ministre Jean Charest, pour avoir réussi à prendre le virage santé.

Dur combat contre la malbouffe - Vol. 19, no 3 - Contact

| L'épicerie | zone Télévision | Radio-Canada.ca

La Chaire de recherche sur l'obésité aide une école secondaire à réformer ses habitudes alimentaires

"La plate-forme d'intervention que nous élaborons à de Rochebelle pourra servir dans toutes les autres écoles qui veulent prendre un virage santé", estime Paul Boisvert.

Mon opinion complète sur ce sujet:

Le contrecoup du discours anti-obésité  
Durant la semaine de relâche - Gare aux calories! 
Québec dévoile sa Stratégie d'action jeunesse 2006-2009

Non aux repas équilibré à la cantine!  

L'engagement de la Fondation Chagnon d'investir 400 millions $  

Obésité : la malbouffe à l'école accusée injustement?  

La malbouffe pourrait être interdite dans les écoles

Dossiers obésité infantile Vers un désastre  

Radio-Canada et la dramatisation de l'obésité


[Affection] - [Belles Rondeurs] - [Courriel]

Copyright © 2006,  Les productions belles rondeurs Tous droits réservés.