Lutter contre l'obésité, est-ce grossophobe ?
Causette juin 2022

Cela fait longtemps que je dénonce la guerre qui est faite contre la prétendue épidémie d'obésité. Cette guerre n'a pas encore démontré quelconque résultat ou réussite.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet:La grossophobie médicale

On peut y lire:

On a posé la question à l'autrice Gabrielle Deydier, la fat activiste Corps cools, la présidente du Collectif national des obèses Anne-Sophie Joly et à Anthony Fardet, chargé de recherches en nutrition.

Une « épidémie qui s'aggrave » : c'est en ces termes, allègrement repris dans les médias, que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié l'évolution de l'obésité en Europe. Dans un rapport publié le 3 mai, l'institution rappelle qu'aujourd'hui « 59 % des adultes et près d'un enfant sur trois sont en surpoids ou obèses ». Un phénomène qui ne cesse de s'amplifier et contre lequel l'OMS appelle à lutter activement. De leur côté, les militant·es anti-grossophobie dénoncent depuis des années les discriminations médicales et la stigmatisation sociale dont font l'objet les personnes obèses et insistent sur la nécessité de normaliser les corps gros. Alors, lutter contre l'obésité est-ce, en soi, alimenter la stigmatisation des personnes grosses ?

Mon commentaire

Cela fait longtemps que je dénonce la guerre qui est faite contre la prétendue épidémie d'obésité. Cette guerre n'a pas encore démontré quelconque résultat ou réussite. En effet, d'après les belligérants contre l'obésité, il y aurait toujours plus d'obèses d'année en année. Cela signifie entre les lignes que tous les sparages qu'ils ont faits depuis 30 ans n'ont rien donné.

Terroriser le peuple avec le péril obèse, en répétant constamment qu'il y a une augmentation du nombre obèses et qu'il y a des conséquences graves à la santé associées à l'obésité, cela ne sert à rien. En effet, le poids corporel est plus déterminé par la génétique que par le comportement. En d'autres mots, les gens n'ont pas le pouvoir de changer leur poids ou d'éviter de prendre du poids en vieillissant.

« Il y avait, il y a et il y aura toujours des personnes qui font de l'embonpoint. »

En conséquent, tout ce que cette lutte donne est de culpabiliser, d'ostraciser, de discriminer et de propager une image négative des gros. En d'autres mots, la guerre contre l'obésité ne nourrit que les préjugés grossophobes dans la société.

Les gros deviennent des problèmes de santé ambulants et cessent d'être des personnes humaines aux yeux de la population.

Alors, face à cette situation d'impuissance, le seul objectif réaliste est d'encourager les personnes à adopter des saines habitudes de vie, en évitant de parler du poids corporel.

Conseil du jour:
D'une semaine à l'autre, manger toujours les mêmes aliments dans les mêmes quantités stabilisent le poids. Le poids d'équilibre est celui qui nous permet d'être en bonne santé mentale ou qui favorise une bonne santé mentale. En d'autres mots, manger assez pour ne pas être tourmenté par la faim continuellement.

Complément d'informations:

L'histoire

L'épidémie d'obésité s'aggrave aux Etats-Unis

La grossophobie médicale, une discrimination profonde aux conséquences dramatiques

L'obésité continue de croître aux É.-U

Québec perd la lutte contre l'obésité

Viser la perte de poids, une erreur?

La santé est reléguée au second plan par des militants radicaux anti-grossophobie

Obésité : une identité à défendre ou un problème majeur de santé publique ?

Lutter contre l'obésité peut-il avoir des effets pervers?

Le contrecoup du discours anti-obésité

L'obésité santé, ça n'existe pas

Mettre fin à la stigmatisation en repensant la manière dont on aborde l'obésité

L'obésité devrait être traitée comme une maladie chronique

Le surpoids bientôt la 2e cause de cancer

L'obésité, l'ennemi numéro 1 dans le monde

« Trop gras, mais en santé » Le mythe déboulonné par une étude

L'épidémie d'obésité ne cesse de gagner du terrain à travers le monde

La santé à tous les poids!

L'obésité coûte 1,5 milliard $ par année au Québec

Mieux vaut être enrobé mais sportif que svelte et sédentaire

L'obésité va peser sur l'espérance de vie Pour que cesse la discrimination envers les grosses

Ma lutte contre la grossophobie a commencé il y a longtemps

Rondeurs et santé est-ce que cela va ensemble ?

Comment être une bon(ne) allié(e) dans la lutte contre la grossophobie


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2022 Les Éditions de la femme Tous droits réservés.